Présentation

PRESENTATION SIMPLIFIEE DU PROJET

Bye Bye Dubai est un projet de pop-électro organisé autour des compositions piano-voix-pédale-loop de Wendy Martinez, qui les interprète aujourd’hui en solo, sa forme privilégiée. Bye Bye Dubai raconte, par sa musique cosmique et ses textes poétiques écrits en anglais et en français, les espoirs et préoccupations d’une génération d’hyperactifs, d’hypersensibles, évoluant dans un monde futuriste. Une invitation à un voyage intergalactique autant qu’interne au départ d’un vaisseau de synthés et de machines…

Wendy Martinez vient de sortir le premier album de Bye Bye Dubai, en décembre 2015, ainsi que son dernier clip, qu’elle a réalisé, sur le thème des « enfants indigos ».

PRESENTATION DETAILLEE DU PROJET

Ce projet est né en septembre 2010 des compositions de Wendy Martinez, qui s’accompagne de ses synthés, de sa voix, beat-box ou chant, et d’une pédale loop samplant le tout, pour égrener des chansons aux textes mélancoliques ou extatiques, majoritairement en anglais.

Bye Bye Dubai, avec l’aide de musiciens et d’arrangeurs, a enregistré lors de l’été 2011 la chanson « Flowers », composée par Wendy Martinez, pour qu’elle devienne le thème du jeu vidéo  1112 épisode 3 (studio Agharta), troisième volet d’une saga internationalement diffusée (trailer sur http://bit.ly/1InBReT).

Après une session de concerts en solo en automne et hiver 2012, et forte d’une formation en MAO, Wendy Martinez enregistre au printemps 2013, aidée de collaborateurs, une démo 5 titres (mixée par Alexis Morel Journel). Débute alors une collaboration avec la violoncelliste Bénédicte Bonnet et le beat-maker et ingénieur son Mathieu Duval.

En mai 2014 est paru un premier clip, sur la chanson « Real Life » : http://bit.ly/1EWOuJT. Ce clip, à l’univers très personnel, entre le clip et le film d’animation, est né du travail bénévole et inspiré d’une trentaine de personnes gravitant autour du projet, d’après l’idée originale et les textes de Wendy Martinez.

Une formule solo, très mobile, revoit le jour depuis décembre 2014, et redevient la formule privilégiée de Wendy. Un premier album de douze titres, auto-produit, est sorti en décembre 2015 (https://byebyedubai.bandcamp.com/), ainsi que « Throw it all ! », le deuxième clip, que Wendy a réalisé, aidée d’une équipe de trente amis (https://www.youtube.com/watch?v=uCxLh1Nqd3o). Ce clip met en scène une génération d’hyperactifs, appelés dans la mythologie new age « enfants indigos ».

Aujourd’hui Bye Bye Dubai cherche toujours plus de dates pour exporter son univers de plus en plus loin. Des projections de figures d’art optique ou de paysages en time-lapse, travaillées en résidence, accompagnent désormais ses spectacles en grande salle.

Bien que la musique de Bye Bye Dubai soit singulière, elle va puiser aux sources de Laurie Anderson, Patti Smith, ou encore Meredith Monk, pour rejoindre dans l’esthétique des artistes actuels tels que Tune-Yards, My Brightest Diamond, ou encore Grimes.

BIOGRAPHIE

 Wendy MARTINEZ (composition, MAO, chant, piano, pédale loop, guitare) :

Issue d’une famille qui aimait tous les arts, elle commence par écrire, dessiner, peindre, puis c’est la danse qui l’attrape (modern jazz, puis contemporaine, enfin butô) et le théâtre. L’étude des arts de la scène l’amènera même à débuter une thèse sur les liens entre le théâtre d’Artaud et la danse butô, thèse qu’elle arrêtera quand la musique se fera trop forte.

Elle débute le chant et l’écriture de manière autodidacte dès ses seize ans dans des groupes de métal et de rock (dont « Kesh Kemet » – prix du public des Tremplins de la Création, Annecy, 2005), avant d’explorer la chanson, la folk, la world music. Elle fonde en duo en 2005 le projet « Et l’Absurde distille sa Logique », à l’album éponyme, avec lequel elle remportera le Premier Prix des Tremplins de la Création en 2007. Elle suivra avec ce groupe en 2009 l’accompagnement Zics-Zacs, section Musiques Actuelles du CNR de Lyon. Parallèlement, elle découvre le piano grâce à un ami lui donnant des cours, et s’initie à la pédale loop : « Bye Bye Dubai » éclot peu à peu. Amoureuse de l’improvisation, elle a rejoint le CNR en chant jazz depuis septembre 2010 jusqu’ à l’été 2012, tout en composant dans divers projets (ex-« Inlakesh ») tels que « Bye Bye Dubai », projet auquel elle se consacre désormais. Après une formation en MAO à l’été 2012, elle a enregistré en 2013 son premier EP. Un premier album auto-produit, composé de douze titres, est sorti en décembre 2015. Parallèlement, l’univers graphique de Bye Bye Dubai se déploie, faisant la jonction avec une enfance pluri-disciplinaire : Wendy Martinez dessine ses costumes, les story-boards de ses clips, les projections qu’elle veut projeter en fond, peint le visuel de son album… En décembre en paru son deuxième clip, le premier qu’elle réalise, aidée d’une équipe de trente amis.